Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Astuces et Actus

Six millions de visiteurs pour l’arc de triomphe à Paris

l’œuvre éphémère de Christo, Arc de Triomphe

L’arc de triomphe, place de l’Etoile à Paris, a accueilli, du 18 septembre au 3 octobre, l’œuvre éphémère de Christo et de son épouse Jeanne-Claude. Un projet co-réalisé par le CMN et la mairie de Paris et qui consistait à habiller le monument de 25 000 mètres carrés de tissus bleu argenté et de 3 kilomètres de cordon rouge, tous deux produits en matières recyclables. Une œuvre, aussi bien artistique que touristique, grandiose qui coûta dans les 14 millions d’Euros. Une somme financée entièrement par les organisateurs du projet et donc grâce à la vente de maquettes, d’études préparatoires, de collages, de lithographies et d’autres œuvres toutes issues de la collection du défunt grand artiste Bulgare naturalisé américain Christo Vladimirov Javacheff.

Selon le bilan de l’Office de Tourisme de Paris, l’œuvre aurait été visitée par plus de 6 millions de curieux venus des quatre coins de la France mais aussi de l’étranger. En 17 jours, plus de 3 millions de personnes ont passé plusieurs heures autour de l’arc de triomphe emballé et plus d’un million sont venus spécialement à Paris pour le voir. Des français à 70% mais aussi près d’un tiers d’étrangers notamment 19% d’allemands et 18% d’américains qui ont fait le voyage exclusivement pour avoir le privilège de voir le monument habillé de bleu et de rouge. Un succès fulgurant mais aussi des retombées économiques non négligeables estimées à 235 millions d’euros.

"Pour nous, cet événement a vraiment été un levier d’attractivité, surtout après des mois de fermetures et de crise sanitaire. Je crois d’ailleurs que l’attente qui existait dans le public explique aussi en partie le succès. Et puis, c’était l’occasion pour les gens de redécouvrir ce monument autrement, de prouver que l’Arc de Triomphe pouvait encore être surprenant, même à son âge", analyse la Directrice Générale.

En effet, à en croire les équipes chargées du projet et le nombre de visiteurs, en quelques jours seulement, cela fut plus grandiose que l’emballage du "Wrapped Reichstag" à Berlin, en 1995, qui avait réuni cinq millions de personnes et que « The Gates » en 2005 à New York avec 4 millions de visiteurs. Mais ce n’est pas la première fois que Christo emballe un monument parisienne. En 1985, le Pont-Neuf à Paris a subi la même transformation que l’arc de triomphe mais malheureusement aucune estimation de fréquentation n'avait été réalisée à l'époque.

A l’heure du bilan, Vladimir Yavachev, directeur du projet Arc de triomphe depuis la mort de Christo ne cache donc pas sa joie et se félicite d’avoir réussi à concrétiser le rêve de son oncle et de sa tante qui ont conçu les plans de ce magnifique projet en 1961 sans pouvoir le réaliser avant leur mort en 2020. Il se réjouit en déclarant lors de l’habillage du monument que "L'Arc de triomphe empaqueté commence à prendre vie et se rapproche plus encore de la vision de ce qui a constitué le rêve de toute une vie pour Christo et Jeanne-Claude".

A LIRE : L’exposition "La Marseillaise" nous raconte l’histoire d’un hymne

Mais l’équipe de Christo ne s’arrête pas là. Elle travaille en ce moment sur un énorme projet à Abou Dhabi pour créer un mastaba. Une gigantesque structure composée de 410 000 barils de pétroles vides multicolores qui s’érigera dans le sable du désert des Émirats Arabes Unis à la hauteur de la pyramide de Khéops. Nous avons hâte de voir ça !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article