Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Astuces et Actus

Selfie, une comédie sur l’addiction aux Smartphones

Cinema, film Selfie

Nous assistons au jour d’aujourd’hui, à une nouvelle aire régnée par la technologie du numérique. Elle nous envahit de partout, dans nos maisons, nos écoles, notre travail, lorsque l’on est seul, en famille ou entre amis et même dans nos relations amoureuses. Les écrans de Smartphones, de tablettes, de TV, de PC…occupent la vie et le quotidien de chacun de nous, grands et petits, sans que l’on s’en rende réellement compte jusqu’à ce que l’on finisse par craquer.

C’est donc cette triste réalité que nous raconte, Selfie, une comédie en forme de Sketches, sur " l’influence de la technologie numérique sur les honnêtes gens ". Ce genre de film, de plus en plus rare de nos jours, était très en vogue dans les années 60 et 70, durant les grandes heures de la comédie italienne. Le scénariste Julien Sibony remet tout ça au gout du jour et propose à 5 réalisateurs de mettre en scène 5 situations qui explorent la dépendance que nous avons développé, au fil du temps, envers nos appareils numériques et notamment les smartphones mais aussi envers Internet et tous les réseaux sociaux.

Découvrons ensemble ce magnifique film et l’histoire à la fois tragique et comique, de chacun de ses personnages et profitons aussi de l’occasion pour faire un petit rappel sur ce qu’est une addition aux Smartphones et comment faire pour s’en débarrasser avant qu’il ne soit trop tard.

Selfie, un film à voir absolument

Sortie au cinéma, en janvier 2020, cette comédie française, de prêt de 2 heures, qui mêle humour et tragédie a réunie cinq réalisateurs : Thomas Bidegain, Marc Fitoussi, Tristan Aurouet, Cyril Gelblat et Vianney Lebasque ainsi que de grands acteurs comme Elsa Zylberstein, Finnegan Oldfield, Manu Payet, Blanche Gardin, Maxence Tual, Max Boublil, Sebastien Chassagne, Maxence Tual et Fanny Sidney…Elle relate 5 histoires à première vue différentes mais qui pourtant finissent par s’entrecroiser car elles ont toutes un point commun : l’addiction aux nouvelles technologies.

Nous retrouvons Romain, un fan des algorithmes qui dirigent ses choix d’acheteur compulsif sur Internet, Bettina, professeur, à l’origine, contre internet et qui y devient accro au point d’harceler les personnes qui l’entourent, Florian, qui passe tout son temps à surfer sur les sites de rencontres pour se moquer des autres, un couple de parents narcissiques qui filment et postent sur leur blog le quotidien de leur enfant malade pour assouvir leur obsession des Likes…Autant de situations dans lesquelles chacun de nous peut se reconnaitre.

Après 7 semaines dans les salles de cinéma et seulement 162 370 entrées, le film Selfie reçoit, quand même, d’assez bonnes critiques de la part de la presse. Le journal Parisien le trouve même très intéressant : " Un défi relevé haut la main, puisque cette comédie percutante ressemble au final plus à un long-métrage avec des intrigues parallèles qu'à une succession de sketchs "

A LIRE : Netflix se lance dans les jeux vidéo

Qu’est-ce que la nomophobie ?

Selon les experts, cette nouvelle pathologie qui équivaut à de la cyberdépendance est une forme d’addiction à toutes les nouvelles technologies. Une utilisation abusive des ordinateurs, des tablettes, des smartphones, des réseaux sociaux et d’Internet en général. Selon certaines études, 1 français sur 4 avoue ne pas pouvoir passer une journée sans son Smartphone et 45% déclarent être anxieux lorsqu’ils oublient leur mobile à la maison. Chez 80% des jeunes, le premier geste du matin est de prendre leur appareil pour checker ses mails, surfer sur le net ou encore aller sur les réseaux sociaux.

Comme toute maladie, celle-ci se manifeste par des symptômes assez spécifiques. Vous regardez la télévision, le Smartphone et l’ordinateur en même temps, vous passez des nuits entières connecter à Internet, vous n’arrivez pas à éteindre votre appareil et le mettre de côté pour aller dormir, préparer le repas, faire du sport ou aller au travail. Encore pire, vous présentez des troubles du sommeil, une perte de lien sociaux, un état d’angoisse et d’anxiété quand vous êtes loin de votre écran ou encore des signes de dépression.

Quel traitement pour cette dépendance aux Smartphones ?

Si vous reconnaissez certains signes de nomophobie en vous, il peut être utile d'en parler à un thérapeute. Utiliser fréquemment votre téléphone ou craindre de ne pas avoir votre téléphone ne signifie pas que vous souffrez de cette pathologie. Mais c'est une bonne idée d’en parler à un spécialiste si les symptômes sont fréquents et persistent tous les jours pendant plusieurs mois, qu’ils nuisent à votre travail ou à vos relations, vous causent des problèmes dans vos activités quotidiennes et ont un impact négatif sur votre santé et votre quotidien.

Il n'y a pas encore de diagnostic officiel de la nomophobie, mais des professionnels de la santé mentale qualifiés peuvent reconnaître les signes et vous aidez à trouver le bon traitement qui consiste, en général, en une thérapie cognitivo-comportementale (TCC) qui attaque vos pensées négatives et irrationnelles et les remplace par des pensées plus réalistes et rationnelles additionnés à des médicaments de type anxiolytiques ou antidépresseurs pour traiter l’anxiété et la dépression.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article